********LES MOTS SOUDAIN VIENNENT/ PAPILLONS DE L'INEFFABLE/ ECRIRE UN HAÏKU… Claude Lopez-Ginisty*********

lundi 7 mai 2012

Le Fuji-Yama et les Alpes

Ayant remarqué une similitude entre la photographie du Fuji-Yama publiée sur le blog see haiku here  et une photo que j'ai prise des Alpes, j'ai envoyé la photo et le haïku publié hier à Kuni san, auteur du blog déjà mentionné, qui a retravaillé la photo et l'a postée sur son blog avec le haïku.


ありがとう
Merci!

Voici la photo en question et le haïku à nouveau




Au loin dans la brume

La montagne prétend être

Le Fuji-Yama
+
In the distant mist
The mountain pretends to be
The Fujiyama
+

Claude Lopez-Ginisty

Extrait du blog de Kuni-san (je traduis)

Fuji-Yama blanc

L'autre jour, revenant de Tokyo par le train, j'ai vu le Fuji-Yama. Le temps était nuageux et la vue du Fuji-Yama s'estompait presque dans le ciel et les nuages. J'ai pensée que d'une certaine manière la scène était belle, alors j'ai sorti mon appareil photo digital et j'ai pris des photos.

Les photos étaient toutes grises, ce qui me convenait car c'est ce qui m'avait d'abord attiré. J'ai choisi une des photos, j'ai fait quelques manipulations 
digitales. J'ai aussi ajouté un léger violet à la base. L'image me rappelait un haïku inclus dans un livre que j'ai reçu récemment de Kiyoko Iwabuchi:
万の鳥かえり一羽の白雁も

Des millions d'oiseaux
ont fait leur migration
cette oie blanche aussi

Texte original
White Mt. Fuji 
The other day, when I was returning from Tokyo on the bullet train, I saw Mt. Fuji. It was cloudy and the sight of Mt. Fuji was almost fading into the sky and clouds. I somehow thought the scene was beautiful so I took out my digital camera and shot. The photos were all grey, which were OK with me because that was what attracted me in the first place. I selected one of the photos, and applied some digital manipulations. I also added a faint violet at the bottom. 


The whole image reminded me of a haiku included in a book I recently received from Kiyoko Iwabuchi: 
万の鳥かえり一羽の白雁も 
 Millions of birds
 having gone migrated,
 that white goose, too

Aucun commentaire:

Publier un commentaire