********LES MOTS SOUDAIN VIENNENT/ PAPILLONS DE L'INEFFABLE/ ECRIRE UN HAÏKU… Claude Lopez-Ginisty*********

dimanche 15 avril 2012

Haïku de la chapelle en ruine


La chapelle en ruine
Garde encor l'écho ténu
D'anciennes prières

+

Les nuages blancs
Sont un souvenir d'encens
D'agréable odeur

+

A l'entour les arbres
Tendent leurs mains et leurs fleurs
En pure oraison

+

L'herbe se prosterne
Sous le souffle de la brise
Devant le mystère

+

Le chœur des oiseaux
Entonne une hymne joyeuse
Qui parle du Ciel

+

Il n'y a que toi
Passant du siècle moderne
Qui n'adore rien

Claude Lopez-Ginisty

Aucun commentaire:

Publier un commentaire